🎰 Vous ne pouvez pas gagner aux paris sportifs

(Cet article est le 1e sur 4 du dossier Gambling)

Et ceux qui vous prétendent le contraire vous mentent. Même les pros.

Il existe de nombreuses façons de perdre son argent sur internet en espĂ©rant rafler un profit important, vite et bien, sans efforts. Dans mon cas, j’ai touchĂ© aux paris sportifs, au trading (Forex, commodities, etc) et au poker.

La coupe du monde Ă©tait particulièrement propice au jeu (le nombre de pubs pour compagnies de paris en ligne a explosĂ©), je me suis donc laissĂ© tentĂ© (raisonnablement) en plaçant au total 65 EUR sur mon compte. J’ai retirĂ© 155 EUR Ă  la fin de la compĂ©tition, soit un gain net de 90 EUR, près de 150% en un mois. Du talent ? Non, une confiance naĂŻve dans les Bleus qui a payĂ©. Si l’on enlève mes paris teintĂ©s de volontĂ© de voir l’Ă©quipe nationale gagner, le bilan est clairement nĂ©gatif.

Merci les potes

J’ai voulu creuser l’affaire pourtant. Banquier d’affaires (ou presque), diplĂ´mĂ© de finance et de gestion, ayant lu rĂ©cemment Against the Gods de Peter Bernstein et How Not to Be Wrong de Jordan Ellenberg, mais surtout The Signal and the Noise de Nate Silver que je recommande très fortement, le moment Ă©tait propice Ă  diverses modĂ©lisations et simulations.

Toutes perdantes.

Le cĹ“ur de mon modèle s’articule autour de deux thĂ©ories financières et mathĂ©matiques :

  • le ratio de Sharpe, qui veut que l’investisseur espère un certain rendement en fonction du risque qu’il prend (la base du fameux CAPM, une formule mathĂ©matique horriblement acadĂ©mique censĂ©e Ă©valuer la valeur d’un actif en fonction de ses gains potentiels et de son risque, rapportĂ© au marchĂ©) ;
  • l’espĂ©rance mathĂ©matique, pas Ă©vidente Ă  appliquer ici car probabiliser un Ă©vĂ©nement sportif est impossible. J’ai donc recouru aux estimations des autres (FiveThirtyEight) et en sortant des nombres Ă  la louche, estimant que j’Ă©tais toujours Ă  10% près d’une hypothĂ©tique rĂ©alitĂ©, et que ces 10% d’Ă©carts potentiels ne faisaient pas une grande diffĂ©rence sur le rĂ©sultat final.

Le concept central est que pour ĂŞtre intĂ©ressant, un pari sportif doit bien rĂ©munĂ©rer le risque de perdre que prend le parieur en choisissant son Ă©quipe, et que s’il Ă©tait rĂ©pĂ©tĂ© un nombre de fois indĂ©fini dans les mĂŞmes circonstances, le rĂ©sultat moyen serait positif.

Et c’est le moment oĂą l’on se rend compte que les bookmakers sont très malins : le risque est systĂ©matiquement sous payĂ©, l’espĂ©rance presque toujours nĂ©gative. Prenez un rĂ©sultat qui a 80% de chances se produire, sa cote pourrait ĂŞtre de 1.10 voire moins. C’est le cas par exemple, admettons, d’une victoire de Paris contre Caen dans quelques semaines. Vous avez 80% de chances de gagner 10 EUR et 20% de chances de perdre 100 EUR. Normalement, formulĂ© ainsi, la plupart des esprits rationnels se sont ravisĂ©s sur l’intĂ©rĂŞt de ce « pari sĂ»r Ă©tant donnĂ© la domination parisienne« . L’espĂ©rance mathĂ©matique est de 80% * 10 + 20% * -100, soit 0,8 + -20, soit une espĂ©rance de -19,2. Admettons que les cotes et probabilitĂ©s soient les mĂŞmes pour les 10 prochains matchs du PSG, cela signifie qu’en moyenne, vous perdrez 19,2 EUR par pari sur le PSG.

Paris combinés
Extrait d’une feuille de modĂ©lisation d’une sĂ©rie de 10 paris sur du football. L’espĂ©rance est Ă  peine intĂ©ressante (1.05) et le rĂ©sultat est une perte de 60,50 EUR (100 EUR misĂ©s). On notera aussi une probabilitĂ© de 11% de perdre la totalitĂ© des mises, et infĂ©rieur Ă  1% de maximiser les gains.

J’ai donc manipulĂ© de diverses façons et dans divers sens les cotes, probabilitĂ©s et espĂ©rances mathĂ©matiques, allant jusqu’Ă  considĂ©rer les « double chance », quand on mise sur une victoire de l’Ă©quipe Ă  domicile et un nul Ă  la fois (pour info, les cotes « double chance » proposĂ©es sur les sites de paris en ligne paient moins que deux paris Ă©quipondĂ©rĂ©s en gains sur les deux rĂ©sultats oĂą vous voudriez ĂŞtre gagnant — de près de 20% !) et mĂŞme les mises farfelues. Le rĂ©sultat est toujours le mĂŞme : le risque est sous payĂ© au point que l’espĂ©rance mathĂ©matique est toujours nĂ©gative. Vous ne pouvez pas gagner d’argent aux paris en ligne sur la durĂ©e, tout simplement car le système est conçu pour que vous soyez perdants.

Paris combinés
La stratégie pour cette feuille était de minimiser le risque en plaçant deux paris par match, pour couvrir deux des trois scénarios possibles. Notez que la mise (10 €) est répartie d’une manière calculée pour maximiser l’espérance de gains. On constate que l’espérance est négative (perte de 11,96 EUR en moyenne) même si, contrairement au tableau précédent, le risque de perte sèche est pratiquement nul à présent. Le risque de gains max est toujours quasiment inexistant.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut renoncer aux paris en ligne. Je vois deux cas de figures intĂ©ressants et un troisième cas de figure qui rapporterait gros :

  • Le pari pour le plaisir, en acceptant dès le dĂ©part que l’on peut perdre toute sa mise, de manière occasionnelle et rĂ©crĂ©ative, n’a rien de malsain. Ne jouez que ce que vous pouvez perdre et acceptez de perdre. En cas de perte, ne tentez jamais de vous « racheter » car vos chances d’encore plus vous embourber dĂ©passent les 90% (considĂ©rant diffĂ©rents facteurs comme l’Ă©motion et l’appĂ©tence au risque accrue).
  • Le pari Ă©clairĂ©, mon prochain objet d’Ă©tude, Ă  savoir qu’aux probabilitĂ©s et aux espĂ©rances, on ajoute son intuition et sa connaissance d’un championnat particulier. C’est la mĂ©thode des parieurs professionnels. Ce que disent ces derniers corroborent d’ailleurs les observations de cet article.
  • Vous voulez devenir riche ? Lancez votre site de paris en ligne et offrez des cotes lĂ©gèrement plus Ă©levĂ©es que celles de vos concurrents. C’est un coup dans le dos pour la concurrence car cela signifie une baisse de l’espĂ©rance de gains et donc des profits (en plus de l’apparition d’un concurrent), mais Ă  ce jour j’estime la marge de manĹ“uvre des bookmakers Ă  environ 20% (je serais curieux de savoir si leurs profits reprĂ©sentent 20% de l’argent misĂ© sur leurs plateformes). Vous pouvez donc proposer des cĂ´tes 10% plus attractives que les autres et vous serez toujours gagnants, mais vous empocherez plus lentement que les autres (et vous aurez bousillĂ© le marchĂ©). (Note : possible que l’ARJEL vous mette des bâtons dans les roues)

« Beaucoup de joueurs parient juste avec des statistiques sans même connaître les équipes. Moi jamais. Je ne conçois pas qu’un pari se construise uniquement sur des stats. Ma stratégie, c’est l’analyse, la connaissance et la rigueur. »Noart

Enfin, lorsque vous voyez des captures d’Ă©cran et tĂ©moignages de gains invraisemblables sur des paris improbables, sachez rester pragmatique : le nombre de paris Ă  faible probabilitĂ© d’occurrence est immense et on ne vous montre que les gagnants, pas la très grande majoritĂ© de perdants. Un « parieur pro » qui vous montre constamment des gains ne vous montrera jamais toutes les pertes qu’il subit en parallèle. Certains parieurs pros gagnent leur vie en enseignant une mĂ©thode plus ou moins vraisemblable, leurs paris ne leur rapportant rien (ou alors par chance), mais l’argent des gogos avides de savoir comment battre la maison (oui, les paris sportifs et le casino c’est pareil) leur tombe dans les poches. MĂ©fiance.

Les autres façons attractives de gagner de l’argent chez soi : le Forex et le Poker

Capture d’écran (75)
Le film « Le Loup de Wall Street » a eu comme effet indirect d’inciter beaucoup de gens Ă  tenter leur chance sur le Forex et Ă  se prendre pour des traders. Les graphiques de prix sont esthĂ©tiques, on a l’impression d’intĂ©grer un monde prestigieux. Et on perd son argent.

On peut thĂ©oriquement gagner de l’argent sur le Forex sans nĂ©cessairement appliquer de notions alambiquĂ©es d’analyse technique. Encore une fois c’est une question de proba et de mesure. Placer de l’argent sur un Ă©vĂ©nement qui a plus de 50% de se produire, avec des gains potentiels Ă©gaux ou supĂ©rieurs aux pertes potentielles, reprĂ©sente une espĂ©rance mathĂ©matique positive. J’ai obtenu des gains rĂ©guliers sur un tout petit montant de base (avant de tout bousiller en spĂ©culant naĂŻvement sur autre chose !). Vous ne ferez pas des fortunes sur le Forex, mais si vous avez de l’argent que vous pouvez perdre, beaucoup de sang froid et que vous avez la patience d’apprendre, vous pouvez travailler Ă  prendre des positions reprĂ©sentant une espĂ©rance mathĂ©matique positive, et donc dĂ©velopper votre capital de quelques pourcents sur le long terme. Il est très improbable que vous en tiriez un revenu consĂ©quent (Ă  moins de vraiment s’y passionner et s’y investir des milliers d’heures).

Le poker, un ami en vit (ou en vivait) mais disait – en 2014 – que c’Ă©tait de plus en plus difficile car les joueurs Ă©taient de moins en moins naĂŻfs et inexpĂ©rimentĂ©s et que l’effet de mode s’Ă©tait estompĂ©. Toutefois, je pense très crĂ©dible qu’en appliquant les stats, probas et maths nĂ©cessaires, et en ayant le sang froid et le dĂ©tachement requis pour jouer correctement au poker (cela vaut pour tous les jeux d’argent cela dit), on peut en tirer un revenu relativement rĂ©gulier. Encore une fois, il faut avoir du sang froid, et appliquer mĂ©thodiquement les concepts d’espĂ©rance mathĂ©matique sur de nombreuses mains (ce qui est difficile avec l’Ă©motion du jeu, les alĂ©as des adverses, et les sites parfois truquĂ©s).

Toutefois ces deux activitĂ©s ont cela en commun qu’elles promettent de gros gains. Ces « gros gains », ce sont les courtiers et sociĂ©tĂ©s de jeux qui les font, bien sĂ»r. Entre 80 et 98% des joueurs, parieurs et traders amateurs perdent de l’argent. Plus de 50% perdent tout l’argent qu’ils y placent. Et une expĂ©rience en banque d’investissement ne vous aidera pas, mĂŞme pas une bibliothèque pleine de bouquins de maths et de finance.

CrĂ©dit photo en tĂŞte d’article : Franck FIFE / AFP


Une réflexion sur “🎰 Vous ne pouvez pas gagner aux paris sportifs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s