🟢 MasculinitĂ© & Ă©motions

(Oh non, Audace & Discipline se met Ă  Ă©crire sur des sujets polĂ©miques…)

Vous souvenez-vous de la campagne de pub Gillette aux USA qui a provoqué un tollé tel que la marque a été largement boycottée ensuite ?

On reprochait Ă  ce spot de faire la morale aux hommes, de tous les mettre dans un mĂŞme panier d’agresseurs. C’Ă©tait, en toute honnĂŞtetĂ©, ma rĂ©action Ă  l’Ă©poque. C’Ă©tait en 2019. Je vous invite Ă  revoir cette pub aujourd’hui :

1,6 millions de dislikes, ça n’est pas nĂ©gligeable

Il y a trois réactions possibles lorsque vous regardez cette vidéo :

  • soit vous ĂŞtes offusquĂ© d’ĂŞtre pris pour un violeur potentiel ou un genre de sauvage ;
  • soit vous vous sentez woke et vous vous dĂ®tes que Gilette a raison et que les gens sont cons ;
  • soit vous comprenez que cette pub a voulu faire passer maladroitement un message beaucoup trop avant-gardiste alors qu’il est question de vendre des rasoirs (conseil au passage, je vous dĂ©conseille fortement d’acheter ce genre de rasoirs très chers, les rasoirs jetables sont tout aussi durables et beaucoup moins cher que ceux Ă  tĂŞte interchangeable).

Si on se penche un peu sur cette pub et pourquoi elle a autant dĂ©plu, on peut nourrir une rĂ©flexion. On commence par voir des hommes se regardant dans le miroir, en train de s’interroger. On voit ensuite des scènes de violence entre gamins, de harcèlement scolaire, sexuel, de misogynie, de pères qui laissent leurs mĂ´mes se battre. La pub interroge : est-ce que c’est ça d’ĂŞtre un homme ?

Et c’est lĂ  qu’une fracture très violente s’opère : ces comportements sont ceux d’abrutis, de gens mal Ă©levĂ©s. Des comportements relativement communs certes, mais d’une minoritĂ©. Des comportements qui ne dĂ©finissent pas l’homme d’aujourd’hui ni la masculinitĂ©. On prĂ©fère penser Ă  des valeurs de courage, d’hĂ©roĂŻsme, de tempĂ©rance et d’abnĂ©gation, quand on pense aux qualitĂ©s d’un homme. Avec cette pub, on peut se sentir incriminĂ©, accusĂ©, sur la seule base de son sexe.

La pub Gillette laisse entendre qu’avec le fait d’ĂŞtre un homme viennent souvent des comportements nĂ©gatifs. LevĂ©e de bouclier immĂ©diate (et prĂ©visible). La pub montre le comportement « idĂ©alisĂ© » d’un homme : il soutient les femmes, il interpelle un mec qui va emmerder une nana dans la rue, il sĂ©pare ses enfants en train de se battre, etc. On est en train de te dire qui tu devrais ĂŞtre et ce que tu devrais faire.

Et donc les gens n’ont pas aimĂ©. Du tout. NĂ©anmoins cette pub met le doigt dans une plaie. Peut-ĂŞtre parce qu’elle est en train de dire aux gens comment se comporter. Mais aussi peut-ĂŞtre parce qu’elle remet en question un sujet tabou :

Qu’est-ce que la masculinitĂ© ?

Je me suis longtemps interrogĂ©. La vie m’a privĂ© de figure paternelle, j’ai grandi Ă©levĂ© par ma mère. Est-ce que j’allais grandir avec une mentalitĂ© fĂ©minine ? Souhaiter changer de sexe ? Avoir des faiblesses et des manques par rapport aux autres garçons ? ĂŠtre un homme est-il innĂ© ou acquis ? Inconsciemment, je me le demandais dès l’adolescence. RĂ©cemment j’ai lu un très bon livre sur le sujet, « The Mask of Masculinity » de Lewis Howes.

Ce livre remet en question les prĂ©conçus de la sociĂ©tĂ© sur les hommes : un homme est fort et ne doit pas (trop) montrer ses Ă©motions, un homme doit ĂŞtre riche ou du moins ĂŞtre capable de nourrir toute sa famille, un homme doit ĂŞtre athlĂ©tique, courageux, ne pas se poser de questions…

Ces prĂ©conçus ne sont pas faux ! Ils sont simplement mal interprĂ©tĂ©s. Un homme sain ne dĂ©borde pas d’Ă©motions, car il a appris Ă  ĂŞtre Ă  l’Ă©coute de soi-mĂŞme, Ă  parler lorsqu’il en a besoin, et a ainsi acquis une stabilitĂ© Ă©motionnelle qui lui permet d’ĂŞtre rĂ©ellement fort. Un homme sain sait s’adapter au monde et en tirer parti pour subvenir Ă  ses besoins – et s’adapter au monde signifie s’adapter au fait qu’au XXIe siècle, les femmes aussi peuvent endosser (et partager !) le rĂ´le de subvenir aux besoins de la famille. Un homme sain sait qu’il doit prendre soin de sa santĂ© (donc de lui-mĂŞme) et prendre soin des autres.

Le problème, c’est lorsque ces prĂ©conçus deviennent un obstacle Ă  l’Ă©panouissement et au dĂ©veloppement personnel de l’individu. Lorsque j’ai perdu mon père Ă  l’âge de 8 ans, je me suis jurĂ© de me montrer fort. De ne jamais pleurer. Et j’ai tenu parole pendant 15 ans ! Après quoi je me suis Ă©croulĂ©, car pendant 15 ans j’ai laissĂ© la tristesse me dĂ©vorer de l’intĂ©rieur : rongĂ© par un sentiment constant de solitude, de n’aller nulle part, d’avoir un vide dans mon existence et ma personnalitĂ©. L’abcès a fini par percer. J’ai acceptĂ© de pleurer, 15 ans après. Et ma vie Ă  changĂ©. Du moment oĂą je me suis autorisĂ© Ă  ĂŞtre triste, Ă  avoir des Ă©motions, paradoxalement j’ai commencĂ© Ă  devenir beaucoup plus fort et plus stable.

C’est depuis ce jour que j’ai Ă©tĂ© capable de bâtir une relation solide et Ă©panouissante.

C’est depuis ce jour que j’ai commencĂ©, petit Ă  petit, Ă  bâtir ma carrière et Ă  dĂ©finir mes ambitions.

C’est depuis ce jour que j’ai commencĂ© Ă  tenir mes programmes sportifs et ma diète.

Mieux dans mes baskets, j’ai trouvĂ© la force de surpasser ma timiditĂ©. Je mets un point d’honneur Ă  devenir aimable inconditionnellement, avec tout le monde, en toutes circonstances. Il faut ĂŞtre stable Ă©motionnellement pour cela.

C’est l’enseignement qui nous intĂ©resse ici. C’est un blog de dĂ©veloppement personnel et non de polĂ©mique. Nous vivons une Ă©poque oĂą les stĂ©rĂ©otypes de genre sont remis en question. Il est donc sain de rĂ©Ă©valuer les qualitĂ©s d’un homme.

Si j’ai Ă©tĂ© capable de m’empoisonner la vie pendant 15 ans en raison d’une idĂ©e prĂ©conçue sur la masculinitĂ©, il y a sĂ»rement de nombreux autres hommes qui cachent des blessures ouvertes, qui ne demandent qu’Ă  cicatriser.

Quand je parle de ça, j’entends parfois « mais attends, t’es en train de dire qu’un mec devrait devenir une chochotte et pleurer tout le temps ?!« . Je vais vous raconter une anecdote embarrassante : lorsque nous avons Ă©tĂ© voir le film Avengers Endgame avec ma copine –ATTENTION SPOILER– j’ai pleurĂ© Ă  la mort de Tony Stark. Pas mal de films avec Robert Downey Jr m’ont touchĂ© personnellement (dont ceux oĂą il joue le rĂ´le d’Iron Man) car il y est question des relations père-fils (The Judge, Kiss Kiss Bang Bang…). Le truc, c’est que sur l’instant, avec ma copine assise Ă  cĂ´tĂ© de moi, j’ai automatiquement cherchĂ© Ă  rĂ©primer les larmes, Ă  rĂ©primer l’Ă©motion. Dans ces moments lĂ  j’ai des rires nerveux. En fait, depuis l’enfance, j’ai dĂ©veloppĂ© un mĂ©canisme compensatoire : je ris nerveusement si je ressens une Ă©motion forte. Pas de bol : ma copine l’a remarquĂ©. Elle sourit amèrement: « la première fois que je t’aurai vu pleurer, c’est devant Avengers« .

Ce jour lĂ  je me suis rendu compte de ce mĂ©canisme inconscient de contenir l’Ă©motion et de rire Ă  la place. Alors je me suis demandĂ© « et si je m’autorisais Ă  pleurer Ă  la place ?« . Est-ce que je me suis mis Ă  chialer Ă  tout bout de champ ? Non. Je me suis autorisĂ© quelques larmes sous l’effet d’un excès de stress (bonjour pandĂ©mie) ou en tombant sur des musiques Ă©voquant des souvenirs d’enfance. Mais c’est tout. Je ne suis pas devenu hypersensible. En fait, je suis mĂŞme davantage en contrĂ´le de mes Ă©motions. En apprenant Ă  percer l’abcès de temps en temps, seul le soir dans ma chambre, j’arrive Ă  rester Ă©motionnellement stable, et ce mĂŞme dans une forte pĂ©riode d’incertitude.

Une théorie veut que les femmes se remettent mieux des ruptures amoureuses car elles ont appris petites à évacuer les émotions pour tourner la page. Les hommes ne savent pas quoi en faire et vont donc se sentir malheureux beaucoup plus longtemps.
Ma première copine a mis quelques semaines Ă  faire le deuil de notre relation. J’ai mis plusieurs annĂ©es.

C’est un conseil simple qui peut facilement faire une diffĂ©rence sur votre qualitĂ© de vie, que vous soyez un homme ou bien une femme consciente de ce type de problème chez les hommes de son entourage.

  • Vous n’avez pas Ă  vous forcer Ă  pleurer mais vous devez vous efforcer de vous Ă©couter, de vous connecter Ă  vos Ă©motions. Vos Ă©motions sont un tableau de bord : elles vous disent synthĂ©tiquement ce qui va et ne va pas dans votre vie, perçu de l’intĂ©rieur. Sans en devenir esclave, vous devez y prĂŞter attention.
  • Un homme intelligent s’adapte. La sociĂ©tĂ© n’est pas encore prĂŞte Ă  voir un homme pleurer librement. Ă€ vous de trouver comment gĂ©rer vos Ă©motions tout en gardant cela pour vous et vos proches.
  • Mesdames, vous pouvez jouer un rĂ´le important dans l’Ă©panouissement Ă©motionnel de vos proches masculins. DĂ©jĂ  en Ă©vitant de renforcer les stĂ©rĂ©otypes Ă©culĂ©s du style « un homme ravale ses Ă©motions avec fiertĂ© parce qu’il est fort« . C’est ce que j’ai voulu faire. Et pendant 15 ans j’ai Ă©tĂ© incapable d’avoir une relation stable et saine. Ironiquement, on m’a plus facilement attribuĂ© des qualitĂ©s masculines après que j’aie appris Ă  Ă©couter mes Ă©motions.
  • Si vous reconnaissez qu’un proche masculin est fortement concernĂ©, n’essayez pas de lui dire que la sociĂ©tĂ© ceci, la masculinitĂ© cela. Lorsque ce proche est disposĂ© Ă  discuter de ce qui le tracasse, orientez les questions subtilement sur ce qu’il ressent, plutĂ´t que ce qu’il pense. Sans ĂŞtre intrusif, il pourra exprimer de vive voix, donc Ă  lui-mĂŞme, ce qu’il ressent et dont il n’Ă©tait pas forcĂ©ment conscient. Faire dire Ă  quelqu’un que quelque chose le stress (ou lui procure une Ă©motion nĂ©gative) est dĂ©jĂ  libĂ©rateur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s